Mois: septembre 2014

Musique du soir #18

Bonsoir…

Moi, pendant ma mise à jour Iphone, je chante comme un fou… (et Dieu merci il n’y a personne pour voir ça!)

… Enjoy

Publicités

Je n’aime pas cette soirée!

Et oui… je râle…

Je suis assis par terre, je bois un verre, je fume une clope, j’ai envie d’écouter du Portishead (Mais je ne le ferai pas!!), j’ai envie de mater l’Episode II, j’ai envie de manger de la glace à la vanille, j’ai pas envie de bouger… Une seconde plus tard, j’ai envie d’écouter du Carbon Kevlar, j’ai envie d’aller voir un pote, j’ai envie de parler à mon frère, j’ai envie de La serrer fort contre moi, j’ai envie de boire un whisky avec 2 glaçons, j’ai envie de sentir le soleil, j’ai envie de regarder Hot Shot… Deux secondes plus tard, j’ai envie de me remettre à jouer, envie de m’enfermer dans mon monde, de manger un couscous, envie de dormir et de faire de beaux et longs rêves, envie d’hurler aussi…un peu, parfois, quand même…

Bref, je veux tout, je ne veux rien, je suis: de mauvaise humeur, contrarié, vexé, blessé, usé, énervé donc, forcément: JE RALE… (encore)

Une bonne PUTAIN de journée comme on aime. Au boulot rien ne va, tu fais plein de choses, tu cours, tu mail, tu appelles, tu écris, tu classes… et au final, tu n’a absolument rien fait de ce que tu devais faire normalement… On connait tous ça… Là dessus, saupoudrez quelques brins d’emmerdes familiales bien lourdes, bien énervantes. Attention! pas n’importe comment. Avec sagesse et parcimonie, toutes les deux heures, ajouter une petite couches de prise de tête pour être sûr d’arriver à un énervement maximal, tout au long de la journée…

Rien d’extraordinaire on est d’accord, juste une bonne vieille journée de merde! (entre nous, c’est aussi la veille d’une autre journée de merde… ce qui ne gâche rien!)

Mine de rien quand tu rentres chez toi, après avoir envoyé mille mails uniquement pour te couvrir parce que tu sens les emmerdes professionnelles arriver et après avoir fait la morale à ta mère… Qu’est ce qu’il me reste?

Rapide check-list des choses à l’instant T:

– Ma femme, toujours là… c’est dingue… Elle ne sait pas à quel point elle me fait halluciner. J’ai beau râler et chougner avec insistance (je le reconnais au moins, c’est déjà bien!) Elle est toujours là pour me soutenir ou me remonter à la surface. Le jour où je serai prisonnier au 865ème étage (Oui, on construit haut dans le futur!) d’un immeuble en feu, et qu’il faudra sauter par la fenêtre pour ne pas bruler vif, je le ferai (presque) avec le sourire sachant qu’elle sera là pour me récupérer en vol avec son hélico, sa wingsuit… ou sa cape magique! C’est Elle. Point.

– Mon frère. Qui visiblement est surpris de ma résistance à l’érosion des affaires familiales… Ben oui! C’est gentil! Mais au bout d’un moment faut m’aider un peu!! Vous savez ce que sont les histoires au sein des familles, c’est souvent dans ces moments qu’on découvre à quel point l’être humain peut être mesquin, méchant, mauvais… Laissez moi vous confier qu’en ce qui me concerne, je fais face à un joli troupeau de stupides mais féroces hyènes… Aussi ignorantes que sournoises… Sans notion d’honneur, de respect ou de honte… C’est juste un splendide exemple de personnes à ne pas devenir, de choses à ne pas reproduire. Prenons ça comme une leçon de vie. Mon frère me soutien inconditionnellement, je devrai peut être lui avouer à quel point je suis réellement usé par cette situation de médiateur/donneur de leçon/fusible/interprète… De l’autre coté, je trouve que je pleure déjà assez avec ma Femme (Elle qui veut un Homme un vrai, c’est limite!)… Si je me met à renifler dans les chemises de mon grand frère, ça ne rime à plus rien!

– Mon chien! My Fucking Pefect Dog! 7 ans de bonne gueule, 2 cuisses de poulet, des poils blancs, 4 pattes de compet’… Le chien parfait qui en ce moment même se colle à moi et reste tout sage. Je suis de ceux qui pensent que les animaux savent si leur maitre est bien ou pas. Lui, il a toujours su. C’est mon keupin!

– Et voilà… J’allais vous parler de mes potes, mes béquilles…Et là je me relis… BIIIM! 660 mots de pleurniche… J’ai juste envie de me gifler! Je le disais au début du post, je veux une chose et son contraire la seconde d’après.

« Ouiiii blablabla, j’ai eu une grosse journée…. blablablaaaa… » Pffff… Regarde toi! Ridicule…

Arrive ce moment fatidique de la question: Je continue, je garde le brouillon, je supprime tout?

C’est l’instant « On compte les points ». Positif d’abord: Mine de rien je me sens mieux maintenant qu’au début de ce post. Hors alcool. Point Négatif: Si je continue et publie, je passerai pour tout sauf pour l’Homme que je dois être. Dignité -10pts… Ce qui me renvoi à un point qu’on pourrait appeler « point neutre » qui est « Qu’est ce que j’en ai à foutre au final! C’est mon blog! »

800 mots, c’est donc à peu de choses prés le nombre de « larmes » que je dois verser sur mon clavier pour me sentir un peu plus léger, pour relativiser? Ok. Ca me va. J’avoue, je n’en suis pas spécialement fier, je préférerai vous parler d’art, de choses plus intéressantes, avoir mieux écrit cet article, enfin produire quelquechose de plus intéressant à lire pour vous ( oui toi et toi là!) Disons que je me suis permis d’utiliser mon espace virtuel à rien qu’à moi pour y déverser mes idées noires et épargner mes proches…Tout en sacrifiant mes 4 ou 5 lecteurs qui sont arrivés jusqu’ici sur l’hôtel de mes lamentations…

Je me fais vieux pour de bon, à H-pas beaucoup d’une journée que je n’aime pas particulièrement, je me rends fatalement compte que poser ses idées quelque part, d’une manière ou d’une autre, sortir tout ça de sa tête, ça aide…

A l’intant T +1000 mots, j’estime avoir perdu environ 60% d’humeur sombre. Je suis toujours assis par terre, j’ai l’Episode II qui tourne sans son. L’unplugged de Nirvana sur mon mac, un verre vide lui plein à nouveau et un cendrier rempli. Je viens de dire à ma Femme que je l’aimais.

C’est une impression ou tout est normal et mon monde continue de tourner presque rond?

Musique du soir #18

Bonsoir…

Nous avons ici ce soir:

  • Un mec assis par terre
  • Un verre de Bacardi avec un peu de Coca et un glaçon (qui a fondu…)
  • Un petit chien endormi à coté du mec assis par terre
  • Un salon dans la pénombre
  • Un téléphone qui ne sonne pas
  • Un macbook branché sur le 5.1
  • Et surtout: un excellent live de Phoenix sur Radio KCRW !!!

Je suis sympa, je partage avec vous uniquement le dernier point!

… Enjoy

Musique du soir #17

Bonsoir…

J’ai pour logique: « Une chanson, un moment »

Vendredi soir, tard. Ou samedi matin tôt comme vous voulez… Après une journée à courir, je me retrouve là, dans un nouvel appartement, ma sublime femme à mes cotés. Elle dort profondément, respire calmement, nue ou presque, seulement une moitié de son corps est couverte de la grosse couette. Moi, je ne dors pas… J’écoute un peu de musique et je pense, je ressens…

Je suis tombé sur ce (vieux) morceau, je l’ai longuement regardé, amoureusement… Je me suis senti parfaitement bien…

c’était le point info « moment de bonheur ». Vous pouvez reprendre votre vie. Cordialement, merci.

… Enjoy